462 milliards de Francs CFA pour booster l’économie malienne.

La 130 séance du Conseil d’Administration de la BNDA s’est tenue à Paris le lundi 17 Décembre 2018 au siège de la BTP Banque, une filiale du groupe Crédit Coopératif. A cette occasion, les administrateurs ont pris connaissance de la situation de la Banque au 31 octobre 2018 ainsi que l’atterrissage au 31 décembre 2108, examiné le projet de budget 2019,  et d’autres documents relatifs à l’entrée en vigueur des  circulaires depuis juillet 2018  ainsi que le rapport définitif sur la gouvernance de la Banque réalisé par un cabinet anglais permettant de comparer la BNDA à des Banques d’envergure internationale et aux bonnes pratiques.

S’agissant de la situation au 31 octobre 2018, les administrateurs ont félicité la Direction générale pour l’amélioration de la structure financière et des résultats. En effet, les objectifs d’octrois sont atteints à 96% à cette date et la collecte a progressé de plus de 28% par rapport au 31 décembre 2018. Le produit net bancaire PNB est en progression de 6,1% et le résultat avant impôt de plus de 9%.

 

190 milliards seront affectés au financement de l’agriculture en 2019

La BNDA a  ainsi dépassé ses objectifs du Plan de Développement à Moyen Terme 2016-2020  avant échéance. Egalement, le projet de budget soumis et approuvé prévoit d’injecter 462,825 milliards de F CFA dans les divers segments de l’économie nationale. Une progression de 6% par rapport à l’exercice précédent pour tenir compte des objectifs d’amélioration de la qualité de la production et d’en assurer une plus grande sélectivité.  Il importe de signaler que 190 milliards seront affectés au financement de l’agriculture en 2019. La banque prévoit de porter sa collecte à 332,6 milliards de FCFA auprès de ses clients en progression de 13%. Elle collectera davantage auprès des particuliers, des institutionnels et des PME-PMI.

La banque verte prévoit également d’investir 8 milliards pour démarrer les travaux d’extension de son siège, la rénovation de ses agences, le renforcement de la sécurité globale et l’amélioration du système informatique et monétique etc. Les frais généraux pour l’exercice 2019 sont estimés à 16,7 milliards de FCFA en progression de 9% par rapport aux réalisations estimées de décembre 2018. Le produit net bancaire devrait atteindre 39,6 milliards, soit 6% de plus que l’exercice 2018 et le coefficient d’exploitation restera à 48,9% en progression de 0,6%. Le résultat prévisionnel avant impôt de 13,4 milliards de F CFA  au 31 décembre 2019 représentera 33% du PNB maintenant la BNDA dans la liste des rares banques sur le plan international à afficher ce genre de performance. Le résultat net attendu au 31 décembre 2019 se chiffre à F CFA 10,7 milliards. Le Conseil d’Administration a félicité et encouragé l’équipe de direction à persévérer dans l’amélioration de la productivité et de la profitabilité pour le bonheur de la clientèle.

Pour se conformer à ces dispositions règlementaires, le Conseil d’Administration de la BNDA a été renforcé aussi par la cooptation de trois administrateurs indépendants et la mise en place de comités spécialisés composés majoritairement d’administrateurs indépendants.

La charte, les statuts et règlements intérieurs de ces comités ont été adoptés par la 130ème  séance du conseil d’administration. Le Directeur général, M. Souleymane WAIGALO, a indiqué que la Banque se rapprochera davantage de sa clientèle par la multiplication des représentations, l’installation de nouveaux guichets automatiques multiservices et le déploiement des autres services BNDA MOBILE. De nouveaux services à la carte seront proposés à des clients qui ont des besoins spécifiques.

Le président du Conseil d’Administration, M. Moussa Alassane DIALLO, a insisté sur le renforcement des capacités Il a instruit à la direction de tout mettre en œuvre pour adapter les compétences du personnel à l’évolution technologique et à améliorer leurs outils de travail. En retour le Directeur Général s’est engagé à faire de l’innovation technologique son cheval de bataille.

Cette 130ème session du Conseil d’Administration aura donc permis d’attester, à coup sûr, la solidité et la bonne dynamique de la banque verte.

Makanfing KONATE à Paris

 

 

 

 

 

 

 

Après trois revers subis en finale, la quantième tentative aura été la bonne pour la BNDA qui figure désormais parmi les détenteurs du trophée.

La Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) a remporté la finale de la 6ème édition de la coupe de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF) de football, aux dépens de la Bank Of Africa (BOA) sur le score de 7-6 lors de la série des tirs aux buts. A l’issue du temps réglementaire, les deux équipes s’étaient quittées sur un score de parité (2-2). C’était  le samedi dernier 23 janvier 2016, au stade Mamadou Konaté sous la présidence du tout nouveau ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou CISSE qui avait à ses côtés le Directeur de la BCEAO Mali, Konzo TRAORE, le PDG de la BNDA non moins  président de l’APBEF, Moussa Alassane DIALLO, le Directeur général de la BOA Mali, Bouchaib Fachar et autres responsables du monde bancaire et financier. En s’adjugeant le trophée de cette 6ème édition de la coupe interbancaire, Les Verts de la BNDA réussissent ainsi  à vaincre le signe indien après trois finales sans succès. Du coup, le capitaine Bakary TRAORE et ses coéquipiers inscrivent en lettres capitales le nom de la  BNDA dans le palmarès de la compétition.

Le match n’a pas connu de round d’observation,  les deux équipes étaient déterminées à prendre d’emblée le contrôle du match. Ce sont sur ces entrefaites que la BNDA s’offre la première occasion du match  à la 2ème minute avant d’ouvrir le score trois minutes plus tard. Idéalement servi dans la surface de réparation, son capitaine, le vieux briscard Bakary TRAORE d’un calme olympien obligea le portier adverse à aller chercher le cuir au fond d son filet. Cueillie à froid, la BOA réagit et établit la parité à la 10ème minute  par l’entremise de son meilleur joueur de la partie, Faco Alassane NIAMBELE. L’effet de surprise passé, les Verts de la BNDA reprendront l’avantage grâce  Mamadou KONE qui a brûlé la politesse à ses vis-à-vis pour ajuster le pauvre portier de la BOA, coupable d’une faute de main. L’arbitre envoya les deux équipes dans les vestiaires sur cet avantage 2-1 de la Banque verte

Les joueurs de la BOA reviennent avec une hargne vindicative et réussissent à revenir au score dans les toutes premières minutes de la seconde mi-temps grâce à Alassane DEMBELE, bien servi par l’auteur du premier but, Faco Alassane DEMBELE. Pendant le reste des tente dernières minutes, l’on assiste à des assauts et des contres de part à et d’autre. Mais le score n’évoluera pas d’un iota jusqu’au coup de sifflet final. Comme l’indique le règlement de la cométition, l’on procédera directement à la fatidique série des tirs aux buts. A ce jeu, la fortune sourit aux Verts de la BNDA qui réussissent 5 tirs contre 4 pour la BOA. Et c’est avec fierté que le capitaine Bakary TRAORE également meilleur joueur de la compétition, pouvait brandir Dame coupe reçue des mains du ministre Boubou CISSE et sous les vivats des nombreux supporters acquis à la cause des Verts.

La Banque nationale de Développement Agricole aura été la grande attraction de la 5 ème édition des Banques et Etablissements financiers du Mali. L'installation d'un GAB dans son stand est surtout passée par là.

Voir le document PDF

Le développement passe essentiellement par les PME". Telle est la conviction du Président Directeur Général de la BNDA, Moussa Alassane Diallo. Il l'a dit lors d'une interview accordée à Emmanuelle Pontié d'Afrique Magazine. C'était  en marge de la 5ème édition de la journée des Banques et Etablissements financiers DU Mali, les 24 et 25 avril 2015 au CICB.

Voir le document PDF

La Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) a le vent en poupe. C'est du moins le constat qui s'impose à l'issue de la 119 ème session de conseil d'Administration tenue à Paris. En effet la Banque a réalisé, au titre de l'exercice 2014, un bénéfice de 9 milliards 53 millions de Francs CFA soit une progression de 63% par rapport à l’exercice précédent (2013) qui avait affiché un bénéfice net de 5 milliards 562 millions de francs FCFA. Un record!

Voir le document PDF

En effet, depuis le 1er décembre 2014, pour mieux servir leurs clientèles,
L’agence Centrale et l’agence Entreprises fonctionnent en continu du lundi au jeudi.